NEWSLETTER
Été 1902. Tel un explorateur, Jack London s’immerge pendant sept semaines dans les bas-fonds de Londres. Pour mieux se fondre dans les rues grouillantes de l’East End et se mélanger à la population, il va échanger ses vêtements contre des guenilles, se transformer en ouvrier miséreux.
De cette expérience unique, Jack London tire un témoignage dans lequel il montre avec une implacable lucidité une société qui laisse vivre des milliers de gens dans des conditions insalubres et les exploite sans se soucier de leur santé. Rien n’échappe à l’œil du reporter : les logements malsains, la pollution destructrice, les conditions de travail déplorables, les salaires dérisoires.


Texte abrégé